Les bienfaits d’arrêter

{[{hhours}]} : {[{mminutes}]} : {[{sseconds}]}



APRÈS 2 SEMAINES ET JUSQU'À 3 MOIS



·        
Faire de l’exercice est plus facile car vos poumons se mettent à
mieux fonctionner. Chez certaines personnes, la capacité respiratoire peut
s'accroître de 30 %, à condition d'avoir cessé avant l'apparition de
dommages irréversibles au système respiratoire.



·        
Si vous êtes enceinte et que vous avez cessé de fumer 3 mois
avant la conception, vos risques de donner naissance à un bébé de faible poids
sont comparables à ceux d'une non-fumeuse.



APRÈS 9 MOIS ET JUSQU’À 1 AN



·        
Les cils vibratiles de vos poumons se sont régénérés. Ils
facilitent l'évacuation de substances étrangères et protègent mieux vos poumons
des maladies. Finis la toux persistante, les rhumes à répétition et
l'essoufflement!



·        
Après 1 an, vous pouvez crier victoire: vous êtes un non-fumeur!
Mais attention, vous devrez rester sur vos gardes et apprendre à reconnaître
les situations qui pourraient vous inciter à recommencer un jour.



APRÈS 1 AN ET PLUS



·        
Chez les ex-fumeuses, les risques de souffrir d'un cancer du col
de l'utérus diminuent et deviennent équivalents aux risques chez les
non-fumeuses.



·        
Les risques de maladies cardiaques chutent de moitié après un an
et deviennent comparables à ceux d'un non-fumeur après 10 à 15 ans.



·        
Les risques de contracter un cancer de la bouche, de la gorge, de
l'œsophage, des reins ou du pancréas continuent à baisser.



·        
Après 10 ans sans tabac, vous courez 2 fois moins de risques
de mourir du cancer du poumon. Vos poumons redeviendront sains avec le temps,
sauf si vous souffrez d'emphysème.